lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie"

Allemagne: Des réformes plus approfondies garantiront une croissance plus inclusive et durable, selon l’OCDE

Mercredi 13 Juin 2018

L’économie allemande connaît une expansion vigoureuse, sur fond de chômage historiquement faible et de progression des salaires réels qui soutiennent la demande intérieure, tandis que le dynamisme des exportations tire l’investissement des entreprises. La situation budgétaire favorable offre des possibilités de financer des réformes structurelles et des investissements publics qui permettront de relever les enjeux futurs : c’est ce qui ressort d’un nouveau rapport de l’OCDE.


Dans sa dernière Étude économique de l’Allemagne, l’OCDE examine les multiples facteurs qui expliquent les années de croissance régulière et le niveau élevé du bien-être observés dans le pays, ainsi que les difficultés restant à surmonter pour faire en sorte que les fruits de cette évolution soient partagés par tous. L’Étude indique que la croissance devrait, selon les prévisions, être supérieure à 2 % pendant la période 2018‑19, et elle propose un programme d’action qui devrait garantir une croissance durable et plus inclusive à l’avenir.
Les auteurs de cette Étude, présentée à Berlin par le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría, mettent en lumière la nécessité d’adopter des politiques nouvelles pour contribuer à réduire les inégalités et le risque de pauvreté, et recommandent de faire un usage plus large des nouvelles technologies, notamment pour la transition vers une économie bas carbone. Ils soulignent également la nécessité de concevoir de nouvelles stratégies pour stimuler la productivité, améliorer les compétences de la population active et préparer l’avenir du travail. Lire le discours en anglais seulement.
« Les performances économiques récentes de l’Allemagne sont remarquables, et l’expansion économique robuste semble devoir se poursuivre», a déclaré Gurría. Selon lui toujours, le chômage n’a jamais été aussi faible et l’Allemagne offre un emploi et une vie meilleure à des centaines de milliers d’immigrés. Cela étant, il faut maintenant faire davantage pour garantir que les très bons résultats économiques et sociaux enregistrés aujourd’hui durent  et puissent bénéficier à tous.
Selon l’Étude, le progrès économique dépendra de l’amélioration des gains de productivité, qui ont été freinés par le faible niveau des compétences et par la lenteur de la diffusion des nouvelles technologies. Promouvoir l’entrepreneuriat, grâce à des services administratifs en ligne efficaces et à d’autres améliorations de l’environnement des entreprises ainsi qu’à des mesures permettant le lever les obstacles à l’entrepreneuriat féminin, pourraient accélérer la diffusion des technologies et faire augmenter la productivité dans les PME.
Favoriser la concurrence et développer l’investissement dans les réseaux numériques permettraient aux entreprises de mieux s’approprier les technologies numériques, tandis qu’une diminution de la participation de l’État dans les Landesbanken, l’industrie automobile, les télécommunications et les services postaux permettrait de réaffecter des ressources dans toute l’économie.
 
Pathé TOURE









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter