lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Afrique: La Fondation UBA et Gavi lancent un nouveau partenariat

Mercredi 3 Octobre 2018

Dr. Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du Vaccin, et M. Kennedy Uzoka, DG du Groupe UBA et Président de la Fondation UBA, alors qu'ils annoncent l’accord de partenariat entre les deux institutions pour renforcer les systèmes de santé et sensibiliser sur la vaccination en Afrique en 2018 , à commencer avec le Nigeria.


Gavi, l’Alliance du Vaccin et la Fondation UBA, la branche de responsabilité sociale du groupe United Bank for Africa, se sont associés pour renforcer les systèmes de santé et sensibiliser sur la vaccination à travers l’Afrique, à commencer par le Nigéria en 2018.
“Nous sommes ravis de travailler avec la Fondation UBA pour contribuer à travers le Nigeria à la protection des enfants contre certaines des maladies les plus mortelles du monde”, a déclaré le Dr. Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du Vaccin. “Des systèmes de santé solides et durables sont essentiels pour qu’aucun enfant ne manque des vaccins vitaux. C’est pourquoi ce partenariat fera une réelle différence en réduisant la mortalité infantile et en facilitant la réalisation des objectifs de développement durable en 2030”.  
Le partenariat avec la Fondation UBA vise à recueillir 1,5 million de dollars au cours des deux prochaines années en s’appuyant sur le réseau des partenaires de UBA pour soutenir les programmes de vaccination de Gavi au Nigéria. La Fondation UBA plaidera également en faveur de la vaccination au Nigéria, un pays qui affiche l’un des taux de couverture vaccinale les plus faibles au monde.
“Le groupe United Bank for Africa et la Fondation UBA ont eu un impact positif sur la vie au Nigeria et sur le continent africain pendant plusieurs décennies, et c’est une autre opportunité pour améliorer la vie de millions d’Africains”, a déclaré Kennedy Uzoka, DG du Groupe UBA et Président de la Fondation UBA: “Nous sommes fiers du partenariat avec Gavi qui se poursuivra jusqu’à la fin de 2020, deux institutions qui se concentrent sur l’objectif global de fournir des solutions innovantes susceptibles d’accroître la capacité des systèmes de santé Afrique”.
Au cours des cinq dernières années, plus de 14 millions d’enfants ont été vaccinés au Nigeria contre certaines des maladies les plus meurtrières au monde avec l’appui de Gavi. Si le Nigéria atteint ses objectifs en matière de couverture vaccinale, il pourra prévenir au moins un million de décès d’ici 2028.
“Cependant, le Nigéria doit investir davantage de ressources nationales dans la santé et la vaccination”, a déclaré Dr. Berkley. “Le secteur privé peut être un partenaire crucial pour tirer parti des expertises et apporter de nouvelles solutions pour offrir aux enfants à travers le Nigeria la chance de vivre longtemps et en bonne santé”.
 
Pathe TOURE
 
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter