lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

6ème session ordinaire du CESC : « La prise en compte et la satisfaction des attentes des différentes couches de la société sont essentielles pour la croissance économique »,

Lundi 12 Février 2018

Cette déclaration a été faite lundi 05 févier 2018 à Koulouba lors de l’ouverture des travaux de la 6è session ordinaire du Conseil social, économique et culturel (CESC). C’était en présence du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et de nombreux officiels, dont le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des relations avec les Institutions, Mme Diarra Raky Talla.


Présidant cette cérémonie,  le vice-président  Yacouba Katilé, en a profité pour rappeler les missions du CESC. Le Conseil économique, social et culturel qui se veut être le porteur des besoins et aspirations des populations a salué l’usage que l’Etat fait des recueils produits annuellement. «Dès les premiers instants du mandat du CESC, nous nous demandions quelle utilisation faisait-on de ces recueils », a expliqué Yacouba Katilé,
Aussi, il a salué « les réponses éloquentes illustrant l’exploitation » de ces conclusions par le gouvernement. Il s’agit, entre autres, du Programme spécial d’urgences sociales initié par le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. Selon lui,   la mise en œuvre de ce programme  touche aux différentes attentes des populations rapportées dans les recueils.
Parmi lesquelles attentes, il faut citer l’accès à l’eau potable, à l’énergie, à la souveraineté alimentaire, le renforcement du réseau sanitaire du pays, le désenclavement extérieur et intérieur. Pour le vice-président du CESC, la prise en compte et la satisfaction des attentes des différentes couches de la société sont essentielles pour la croissance économique. Il entend même améliorer, bientôt, «les méthodes et procédés d’approches avec les populations».
Après une série de missions à l’intérieur du Mali et au-delà des frontières, notamment en France, Espagne, Italie ainsi que dans des pays africains, le CESC a pris note des préoccupations des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. Elles sont nombreuses et concernent tous les domaines.
A l’intérieur, les préoccupations évoquées par le vice-président du CESC  sont, entre autres, relatives à la santé, l’insécurité, l’éducation et le développement local de façon générale. Yacouba Katilé qui a exhorté à trouver une solution «définitive à ces préoccupations», a rappelé les préoccupations des Maliens de l’extérieur. Il s’agit notamment des documents officiels comme la carte Nina et la gestion des cas de décès (rapatriement des corps).
Mahamane Maïga









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter