lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

2e édition du Forum sur le cajou sahélien : Améliorer la compétitivité de la chaîne de valeur anacarde dans le Sahel

Mardi 6 Août 2019

Les acteurs du secteur du cajou au Mali, en collaboration avec l’Alliance pour le cajou africain (ACA), organisent la 2e édition du Forum sur le cajou sahélien (FOCAS), du 5 au 7 août 2019, à Bamako, sur le thème : « L’amélioration de la compétitivité de la chaîne de valeur anacarde dans les pays sahéliens », a constaté l’AMAP.


Le forum est appuyé par l’Initiative du cajou compétitive (Comcashew) de la coopération allemande (GIZ) et le Projet d’appui à la filière de l’anacarde au Mali (PAFAM). Cette édition du FOCAS réunira divers acteurs des secteurs public et privé ainsi que des partenaires au développement de la sous-région, pour discuter des questions d’intérêt commun aux pays du Sahel.

Le forum comprendra des sessions au cours desquelles des experts de la chaîne de valeur du cajou, en particulier du Sahel, feront des présentations sur des sujets clés. Plusieurs panels sont, à cet effet, au programme du FOCAS. Le premier portera sur l’évolution de la production d’anacarde dans la région sahélienne : état des lieux, potentiel et tendances de marché. Sur ce point, il est prévu un aperçu de l’évolution de la production d’anacarde dans la sous-région et perspectives pour 2019. De nouvelles techniques et recherches pour améliorer et augmenter la production dans le Sahel (greffage, semences poly clonales, etc.) seront élaborées.

Dans le panel 2, il s’agit de saisir les opportunités  économiques de la transformation locale d’anacarde : comment rendre la transformation plus compétitive au Sahel ?

Enfin, les participants au s’imprègneront de « comment organiser le dialogue privé-public et créer un cadre commun pour la bonne gouvernance ». L’importance du secteur public dans l’organisation et l’encadrement de la filière anacarde seront explorés avec le cas de la Guinée Bissau, comme exemple.

En plus, les participants auront l’opportunité de faire des réunions inter-entreprises, de visiter une exposition de produits et services du cajou et s’engager au réseautage, pendant deux jours. Le troisième jour sera réservé à une visite de terrain sur une pépinière du cajou.

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé, représentant le ministre, a présidé l’ouverture. Il avait, à ses côtés, le président de l’Interprofession de la filière anacarde du Mali (IPROFAM), Ibrahim Togola, le représentant de Comcashew, Dr Bernard Agbo, et le président de l’ACA, Florentino Nanque.
Amap.ml
 


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 11:41 L’Europe doit s’opposer à Trump














Inscription à la newsletter