Transport : Les acteurs plaident pour la fluidité du corridor Dakar-Bamako

Mercredi 20 Septembre 2017

Au-delà des accords signés et les mesures envisagées par le Mali et le Sénégal, la situation de blocage des camions ne finit pas de tourmenter les usagers du corridor Dakar-Bamako.


«Que de tracasseries et d’abus sur ce corridor», s’étrangle le président du conseil malien des transporteurs routiers(CMTR), Youssouf Traoré  qui pense qu’il est temps de relever le défi pour assurer la fluidité du corridor Dakar-Bamako.
«A une certaine époque, c’était les cars maliens qui se sont vu interdits d’entrée sur le territoire sénégalais au prétexte que les cars sénégalais n’avaient pas assez de clients. Chaque jour, nous découvrons de nouvelles décisions qui nous lèsent sur ce corridor», se lamente le patron des transporteurs routiers.
Cette lamentation poignante se justifie aisément lorsqu’on se réfère au récent blocage des camions provenant du Sénégal à la frontière malienne. Pour lui, les deux pays sont en partenariat. Si l’un des pays doit prendre des décisions, les responsables en charge des transports de l’autre doivent être associés.
En tant qu’acteur le président du CMTR demande aux  dirigeants en charge des transports de laisser les camions circuler librement conformément à l’esprit de l’Uemoa et de la Cedeao, démanteler les barrières non tarifaires départ, les postes intermédiaires et à l’arrivée.
Mahamane MAIGA 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter