Ministère de la santé : Plus de 229 millions Fcfa d’irrégularités

Jeudi 26 Octobre 2017

Selon le Bureau du Vérificateur général, des irrégularités financières ont été constatées au niveau de la Direction des Finances et du Matériel (Dfm) du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.


La vérification a relevé des dysfonctionnements et faiblesses dans le dispositif de contrôle interne, ainsi que des irrégularités financières. Ces manquements ont entaché la sincérité et la régularité des opérations de passation, d’exécution et de règlement des marchés concernés.
En effet, depuis 1990, le gouvernement malien a entrepris un certain nombre d’actions qui entre dans le cadre de la politique sectorielle de santé.  C’est à ce titre qu’il a décidé de créer, de rénover et de réhabiliter plusieurs infrastructures de santé. Ces initiatives sont soutenues par des dotations budgétaires pour le département de la Santé.
De 2010 à 2014, l’Etat a régulièrement consacré au secteur de la santé des crédits budgétaires conséquents, soit la bagatelle de 105, 47 milliards de Fcfa. Le montant des dépenses relatives aux marchés passés sur la période sous revue est de 57, 82 milliards de Fcfa.
Et c’est dans l’exécution de ces marchés que le Bureau du Vérificateur général  a relevé des dysfonctionnements et des faiblesses dans le dispositif de contrôle interne, ainsi que des irrégularités financières. Ce qui a entaché, selon le Bureau du Vérificateur général,  la sincérité et la régularité des opérations de passation, d’exécution et de règlement des marchés concernés.
Il a été constaté que l’argent public a été détourné à la Dfm du ministère de la Santé  et de l’Hygiène publique.  Les irrégularités portent sur des travaux non effectués : 47 744 035 Fcfa, des travaux non conformes 4 525 300 Fcfa, des matériels et équipements non livrés 2 500 000 Fcfa, soit une fraude de 47 769 335 Fcfa. La mauvaise gestion fait ressortir un gap de 180 025 000 Fcfa.
Mahamane MAIGA
 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter