Ministère de l’Energie et de l’eau : Des irrégularités financières estimées à 112,12 millions de FCFA

Mardi 31 Octobre 2017

Au niveau de la direction des Finances et du Matériel du ministère de l’Energie et de l’Eau, la mission du Vérificateur a mis en exergue des dysfonctionnements et des irrégularités financières. Le montant total de ces irrégularités s’élève à 112,12 millions de FCFA.


Au cours des  exercices 2012, 2013,2014 et 2015 (1er semestre), le montant total des dépenses engagées est de 20,53 milliards de FCFA. En plus du budget d’Etat, durant la même période, les dépenses engagées au titre du financement extérieur sont de 31,97 milliards FCFA.
Plusieurs manquements ont été relevés dans l’exécution des dépenses. Entre autres, le ministère de l’Énergie et de l’Eau a irrégulièrement imputé une dépense sur la redevance de concession du service public de l’électricité de la société EDM-SA.
Suite à un processus d’avis d’appel d’offres international relatif à la fourniture et à l’installation de 250 lampadaires dans la région de Koulikoro pour un montant de 206,83 millions de FCFA sur financement extérieur, l’entreprise adjudicataire, après avoir indiqué dans son offre technique des lampadaires d’une marque avec des caractéristiques données et obtenu l’accord de la société qui les fabrique, a changé de fabricant.
Ce changement a conduit au non-respect des caractéristiques des équipements devant être fournis et installés. Le bailleur de fonds, qui devait assurer la prise en charge totale du marché, s’est alors retiré et a demandé sa résiliation.
Malgré la non-conformité des matériels acquis, le ministre de l’Energie et de l’Eau a conclu un avenant et réglé le marché sur la redevance de concession publique de l’électricité sans autorisation préalable du ministre de l’Economie et des Finances et en l’absence de texte affectant cette redevance à un usage précis.
L’affectation de la redevance de concession du service public de l’électricité à une telle dépense par le Ministre de l’Energie et de l’Eau est une violation des dispositions des textes relatifs aux finances publiques, à la comptabilité publique et un manquement aux procédures d’exécution du budget d’Etat.
Mahamane MAIGA
 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter