Mines : Le comité syndical de la SOMISY surchauffe

Vendredi 25 Août 2017

Décidément, on n'a pas encore terminé avec les conséquences désastreuses de la grève du Synabef , que le comité syndical de la société minière de Syama (SOMISY) veut mettre à exécution sa stratégie d’arrêt en vue de la satisfaction de ses revendications. Son secrétaire général, Tiékoura Traoré vient d’adresser un nouveau préavis de grève en date du 10 août 2017 à la direction générale des opérations de la SOMISY SA.


Au-delà de sa grève de 120 heures observée du 31 juillet au 4 août dernier,le comité syndical de la société minière de Syama (SOMISY), surchauffe. En effet, il revient encore à la charge pour envisager une autre grève de 120 heures allant du 6 au 10 septembre prochain. En fait,  Son secrétaire général, Tiékoura Traoré a adressé un préavis de grève en date du 10 août 2017 à la direction générale des opérations de la SOMISY SA.

Les travailleurs de la SOMISY SA exigent : l’annulation immédiate du licenciement des collègues du Bureau de Bamako, le respect de l’accord du 14 novembre 2014 et le procès-verbal de conciliation du 8 juillet 2016 portant sur la mise en place du plan Social, le payement intégral du rappel de la prime de rendements depuis la reprise de la mine par Resolute Mining Limited, l’augmentation des salaires, l’augmentation de la prime de risque en conformité du statut des zones, une augmentation de salaires et de prime de risques à 200% des travailleurs au niveau de la mine Souterraine, l’octroi gratuit des futs vides de 1000 litres aux travailleurs de la SOMISY S.A. et l’arrêt des ventes parallèles des avariés.

Les travailleurs de la SOMISY S.A revendiquent en outre  la construction d’un change house pour les travailleurs avant la fin du mois de septembre 2017, l’arrêt immédiat de l’intimidation, du harcèlement,  de la discrimination des collègues résidant du camp du site surtout pendant la période de grève et le respect du PV de conciliation du 08 juillet 2016 en son point 3 et enfin, l’arrêt immédiat de toute forme de menace, intimidation et harcèlement des travailleurs temporaires et contractuels au compte de la SOMISY S.A.

Le Comité Syndical de la SOMISY S.A. a décidé d’observer une grève de protestation et de revendication pour une durée de 120 Heures, si les satisfactions ne sont pas obtenues. Le travail reprendra le Lundi 11 Septembre 2017 à 00 heure  selon le secrétaire général du comité syndical de la SOMISY SA, Tiékoura Traoré.

Mahamane Maïga

 



Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter