Mali : Les Assureurs veulent améliorer la qualité de leurs services

Mardi 31 Octobre 2017

Lors des états généraux de l’assurance au Mali tenus du 25 au 27 juillet 2017 à Bamako, nombre de participants ont déploré la qualité des services offerts aux assurés.


Face à ce constat, il a été recommandé le renforcement des capacités des experts en vue de produire des rapports d’expertise en évaluation de sinistres. C’est dans ce cadre que le Comité des compagnies d’assurances du Mali (CCAM) vient d’organiser à Bamako un  atelier de renforcement des capacités, initié «conformément au souhait des experts».
 Soucieux de la qualité des services offerts aux assurés, le CCAM souhaite que les rapports d’expertise produits par les experts locaux en évaluation de sinistres soient les moins contestés et les plus appréciés de la sous-région. C’est pourquoi, il a décidé d’encadrer la profession à travers une formation pointue.
Cette formation a abordé aussi la forme et le fond des rapports d’expertise de manière à renseigner avec objectivité sur l’origine, voire la cause des sinistres et à s’impliquer dans le suivi des réparations, a expliqué le président de la commission communication du CCAM, Mohamed Compaoré. Avant de souligner la nécessité de former pour améliorer la qualité des services offerts aux assurer. 
Les préjudices matériels désignent les dommages subis par un assuré lors d’un sinistre Il s’agit d’un drame à la suite duquel, il faut évaluer le montant que l’assureur va devoir payer à l’assuré, a expliqué le directeur général de SUNU Assurance, Ibrahima Ba.
Aussi, pour évaluer ce montant à payer, les experts sont impliqués pour avoir une idée exacte du dommage en question et il existe des méthodes et principes dans l’exécution de cette mission d’évaluation. Il s’agit de techniques et fondements que le CCAM entend harmoniser, dans la pratique. Il entend également assurer une mise à jour des connaissances des experts et domaines connexes.
Mahamane MAIGA
 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter