Mali : Le projet FIAGRO pour l’accroissement des exportations des produits agroalimentaires

Mercredi 8 Novembre 2017

Le Mali à travers son partenaire au développement le Royaume du Danemark a mis sur pied le projet intitulé Appui aux filières agroalimentaires d’exportation (FIAGRO). Ce, pour aider notre pays à combattre efficacement la pauvreté, notamment en milieu rural.


Selon le ministre du Commerce, le projet FIAGRO initie des activités concourant à l’accroissement des exportations des produits agroalimentaires, notamment la mangue, le karité et les produits agricoles transformés. « Ces activités portent aussi bien sur le renforcement des capacités productives que celui des capacités commerciales. Ainsi, en 2017, les appuis du Cadre intégré ont porté sur la mise en place du système de gestion de la qualité et l’accompagnement relatif aux référentiels de certification des PME de transformation des produits agroalimentaires et le renforcement des capacités des acteurs de la filière karité », a précisé Abel Kader Konaté.
 Quant au projet d’appui au Cadre intégré du commerce (catégorie 1), il vise à renforcer les capacités de l’Unité de mise en œuvre du Cadre intégré et l’appui institutionnel. C’est ainsi qu’une structure publique, comme la Direction générale du commerce et de la concurrence, a bénéficié des appuis en termes de formation de ses cadres, d’acquisition de serveurs et de matériels informatiques.
Le 3ème projet à bénéficier de l’assistance du Cadre intégré, est le projet gomme arabique. L’appui a consisté à la mise en place des stratégies d’accroissement des revenus des acteurs de la filière et à la réduction de la pauvreté, notamment en milieu rural par l’exploitation rationnelle et l’exportation de la gomme arabique.
Les activités réalisées à cet effet en 2017, ont porté sur l’appui à la mise en place du Bureau national de l’interprofession gomme arabique et ses démembrements ; le renforcement des capacités des acteurs à travers l’élaboration du Guide de bonnes pratiques de gomme arabique de qualité et la mise en place d’un fonds de garantie de 424 millions de Fcfa au profit des producteurs et des collecteurs de gomme arabique.
Mahamane Maïga


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Novembre 2017 - 00:23 Bourse : La BRVM clôture la semaine à la baisse







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter