Electrification du Mali : Une priorité en marche

Mardi 26 Septembre 2017

Le Président du Conseil d’Administration de l’Energie du Mali, Ibrahim Bocar Dagamaissa a fait récemment étalage des efforts faits dans la fourniture d’électricité, la réduction des charges d’exploitation et la qualité du service à la clientèle. Des avancées considérables ont été faites dans le cadre de la mise en œuvre du projet présidentiel pour l’électrification du pays.


Malgré le contexte difficile pour le Mali, l’EDM-SA poursuit son développement et ses efforts pour soulager la population. L’assurance a été donnée par le PCA, Ibrahim Bocar Dagamaissa, à l’occasion du  dernier conseil d’administration.
Selon le PCA, malgré l’absence de mesures idoines pour faire face aux dépenses d’exploitation de plus en plus croissantes, à cause de la progression de la demande, la société s’attend à une amélioration de l’exploitation avec la mise en œuvre de projets structurants dont plusieurs sont déjà en cours.  Il s’agit des projets d’approvisionnement en énergie électrique avec des coûts de revient moins onéreux. On note le projet d’interconnexion avec le Ghana via le Burkina Faso prévu pour 2019 dans le cadre du réseau Wapp, le projet d’interconnexion avec la Guinée prévu pour 2020, celui de l’aménagement hydroélectrique de Kèniè reprogrammé pour 2018 et celui de Gouina. « Nous poursuivons l’effort pour réduire les pertes techniques, l’assainissement de la gestion financière et comptable et nous renforçons la gestion commerciale et la lutte contre la fraude », a-t-il ajouté.
L’autre point de satisfaction du PCA est la poursuite des efforts d’électrification du pays sous l’impulsion du département de l’Energie et de l’Eau. Ainsi, indique M. Dagamaissa, le nombre de localités urbaines et périurbaines électrifiées est passé de 53 en 2015 à 62 en 2016. D’ici décembre 2017, annonce-t-il, EDM aura électrifié 69 localités. Ce nombre atteindra 75 à l’horizon 2018. « Le nombre d’abonnés est passé de 400 690 en 2015 à 462 761 en 2016, soit une hausse de 15,5 % », révèle-t-il.
Mahamane Maïga 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter