Assurances au Mali : Beaucoup d’intermédiaires pour un marché très étroit

Mercredi 26 Juillet 2017

Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, l’industrie des assurances compte douze société anonymes dont trois sociétés vie et neuf société non vie. Le secteur des assurances est également animé par 33 courtiers agrées et plus de 190 agents généraux et agents mandataires.


En effet, ce nombre ne comprend pas les agents des banques habilités à présenter les opérations d’assurances qui sont considérés comme des intermédiaires d’assurances au regard des dispositions du code des assurances des Etats membres de la CIMA.
Selon une étude de FINACTU, le Mali est le pays de l’UEMOA ayant le plus grand nombre d’intermédiaires, alors que son marché est l’un des plus étroits en termes de chiffre d’affaires. 
D’autres corps de métiers interviennent sur le marché malien de l’assurance. Il s’agit entre autres des experts maritimes, des experts automobiles, des experts médicaux et les avocats dont le rôle est primordial dans la procédure d’indemnisation des victimes.
Toutes ces corporations souffrent souvent d’une absence d’organisation et d’un manque de coordination qui sont de nature à influencer la qualité de la prestation des entreprises d’assurance.
Par rapport aux primes émises, c’est-à-dire le chiffre d’affaires des sociétés d’assurance, elles s’élèvent à 29,604 milliards en 2013, 32,968 milliards en 2014 et 35,165 milliards en 2015.
Mahamane MAIGA
 


Nouveau commentaire :







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter