Afrique : Recul de la performance des politiques et institutions selon la Banque mondiale

Mardi 25 Juillet 2017

La dernière évaluation des politiques et institutions publiques en Afrique réalisée par la Banque mondiale met en évidence une baisse de la qualité des politiques et des institutions en Afrique subsaharienne dans un contexte marqué par une conjoncture économique mondiale difficile et les difficultés propres à chaque pays.


Selon un communiqué, cette tendance a été observée dans 40 % des pays évalués en 2016 et particulièrement dans certaines catégories de pays, notamment les pays exportateurs de matières premières et les États fragiles. 
L’Évaluation des politiques et des institutions nationales (plus connue sous son acronyme anglais CPIA) est un exercice annuel qui permet à la Banque mondiale de mesurer les progrès accomplis par les pays d’Afrique subsaharienne pour améliorer la qualité de leurs politiques et de leurs institutions. Depuis 1980, les notes de la CPIA déterminent l’allocation de prêts sans intérêts et de dons aux économies éligibles au soutien de l’Association internationale de développement (IDA), le fonds du Groupe de la Banque mondiale pourvoyeur de financements concessionnels. 
Ces notes reposent sur 16 indicateurs de développement dans quatre domaines : la gestion économique, les politiques structurelles, les politiques d’insertion sociale et d’équité, la gestion et les institutions du secteur public. Les pays sont notés sur une échelle de 1 (note la plus faible) à 6 (note la plus élevée) pour chaque indicateur. La note globale étant égale à la moyenne des quatre domaines évalués. 
Pathé TOURE 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 16:19 Mali : Le FMI note une reprise de l’économie







EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter